• Au sujet du nouvel album...

    Le nouvel album de Michael Jackson, annoncé pour 2007, n'en finit pas de faire parler de lui... MJ data bank vous propose de faire le point sur ce projet très attendu.

     

    En annonçant la création de  la MJ Company le 27 juin denier, le Roi de la Pop avait alors déjà mis un terme à ses relations avec le Prince Abdullah (Bahrein). Les raisons qui ont poussé les deux hommes à ne plus travailler ensemble ne sont pas clairement connues. Mais depuis le début de l'été, le Roi de la Pop a bel et bien quitté Bahrein pour poser ses valises en Irlande.

     

     

    CHANTEUR ET PRODUCTEURS...

     

    Au fil des mois, dès l'annonce de la "préparation" du nouvel album, un nom revient constamment : Teddy Riley. L'inventeur du New Jack Swing devrait être l'architecte du nouvel opus de Michael Jackson.

    En mai dernier, Riley affirmait être en charge de la structure et de l'organisation du nouvel album...

    Cette semaine, Raymone Bain, porte parole de la star, a confirmé que le producteur ne s'est pas encore rendu en studio avec Jackson, mais que les deux hommes ont sûrement du échanger des fichiers MP3 afin de sélectionner les chansons qui devaient mériter toute leur attention... Wait & see donc...

     

    En fin de semaine dernière, d'autres noms ont fait surface : Will.i.am, la tête pensante des Black Eyed Peas, aurait proposé une chanson au Roi de la Pop (là aussi, sûrement via l'envoi de fichiers MP3).

     

    Le producteur Ron "Neff U" Feemster et son oncle-manager Charles "Big Chuck" Stanton ont pris l'avion pour l'Irlande début septembre. Les deux hommes ont rencontré Michael Jackson pour parler musique. Neff U est l'homme responsable du succès de Ne-Yo. Il a également travaillé avec Eminem et 50 Cent. Ce palmarès aurait séduit le Roi de la Pop.

    Selon Neff U et Stanton, Jackson est "très inspiré" et "totalement plongé dans son travail". Il souhaiterait s'éloigner du son R&B dont sont imprégnés ses derniers disques, et chercherait des sonorités plus "urbaines"...

    "Michael est prêt à reconquérir la planète", commente Stanton. "Il a de bonnes chansons sous le coude. Will.i.am en a proposé une, Teddy Riley également. Nous proposons un grand nombre de chansons "Street" à Michael. Il compose ses mélodies à partir de ces tempos brûlants, taillés pour faire la fête".

     

    Raymone Bain joue la carte "qui rassure" et affirme que son illustre patron "se prépare à sortir un nouvel album. Sa nouvelle musique est devenue a principale occupation"...

     

     

    RETOUR VERS LE PASSE ?

     

    Avec toutes ces "nouvelles", livrées au compte goutte, confirmées, démenties, puis reconfirmées, le fan lambda mais aussi le grand public ont toutes les raisons de se sentir perdus...

     

    Chaque nouvelle annonce amène avec elle un arrière gout de déjà entendu, de plus en plus insistant... On se croirait presque revenu dans les années 98-00, à l'époque où INVINCIBLE était un projet qui se faisait plus que désirer. A l'époque, on nous parlait à longueur de colonnes de la nouvelle approche urbaine qu'allait prendre la musique de Michael Jackson. Le terme de R&B Industriel avait même été lâché sur le site Planet Jackson par un des responsables de Sony Music... Puis, dans l'interview parue dans le magazine TV Guide fin 99, le Roi de la Pop himself annonçait un retour vers une musique simple, faite pour danser; des chansons abordant les relations entre les hommes et les femmes, des sons pour faire la fête...

     

    Alors ? Qu'attendre créativement de Michael Jackson en cette fin de décennie 2000 ? Une série de chansons composées à 5 voire 6 personnes ? Ou finalement un retour vers un style plus simple, épuré, une collection de compositions 100 % Jackson ?

    Tout porte à croire qu'un mélange des deux nous sera finalement proposé... Reste la question du dosage de cette savante cuisine...

     

     

    LA MJ COMPANY

     

    En toile de fond de ce projet de longue haleine subsiste la question de la logistique pure : sous quelle forme, où et quand va sortir ce disque ?

    Après avoir investi près de 6 millions de dollars dans Michael Jackson, la Prince Abdullah n'a rien obtenu en retour.

    En guise de porte de sortie, Jackson et Bain ont créé la MJ Company. L'arrêt de la collaboration entre Jackson et ses équipes situées à Bahrein ont automatiquement placé Guy Holmes hors jeu en tant que manager. Ce dernier a d'ailleurs confirmé à la BBC la semaine dernière qu'aucun contrat n'avait été finalisé et signé entre lui et la star. C'est ainsi que tranquillement et logiquement, Raymone Bain a fini par occuper le rôle de "manager général".

     

    Mais au delà de ces discutables luttes d'intérêts, où en est concrètement la MJ Company aujourd'hui ? Que vont réellement devenir MJJ Productions et Triumph International ?

    La MJ Company a été présentée comme la toute nouvelle maison de production de Jackson. Son ambition actuelle est grande : lancer un label afin de distribuer la musique du King of Pop.

    Question à 20 millions de dollars : Comment ? Via une licence négociée avec une Major ?

    Petit indice peu rassurant sur l'organisation de la MJ Company : l'enregistrement des noms de domaines pour sites internet : l'adresse http://www.mjcompany.com appartient à une agence de photos basée à Boston. Les adresses http://www.mjjcompany.com et http://www.michaeljacksoncompany.com pointent directement sur la page d'accueil du fan club hollandais MJIFC...

    Question subsidiaire : quel nom donner au label et au nouveau site charger de promouvoir les prochaines chansons du Roi de la Pop ?


    Si toutes ces interrogations restent sans réponse pour le moment, gardons à l'esprit que cette fin d'année 2006 sera toutefois marquée de choses sures et validées : la sortie de VISIONARY aux USA et la publication du calendrier officiel 2007.

     

    A suivre...

     

     

    Source : MJ data bank


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :