• Endetté, Michael Jackson négocie pour éviter de perdre ses biens


    <script language=JavaScript src="http://rad.msn.com/ADSAdClient31.dll?GetSAd=&PG=FR9R06"></script> <script language=VBScript> on error resume next g_bShowFlash = ( IsObject(CreateObject("ShockwaveFlash.ShockwaveFlash.5"))) </script>
     
    <script src="\services\news\news_divSearch.js"></script>

     

    Le chanteur américain Michael Jackson, endetté à hauteur de 270 millions de dollars, négocie actuellement pour éviter d'être forcé de céder son catalogue musical et sa propriété de Neverland, a affirmé mercredi le Los Angeles Times.

    Jackson avait contracté un prêt de 200 millions de dollars, racheté à une banque en avril dernier par l'établissement financier Fortress Investment.

    Ce prêt, arrivé mardi à échéance, est gagé sur la part que Jackson possède à égalité avec Sony dans la société Sony/ATV, qui détient les droits sur quelque 4.000 chansons, a indiqué le quotidien.

    Parmi ces titres, plus de 250 des Beatles, outre ceux de Michael Jackson lui-même. Sony/ATV est aussi sur le papier propriétaire du fastueux ranch de Neverland acheté en 1987 par Jackson dans le centre de la Californie.

    Selon le L.A. Times, qui cite des "sources" anonymes, les avocats de Jackson négocient avec Fortress pour éviter un défaut de paiement, qui forcerait la star à vendre ses biens pour obtenir des liquidités. Ils cherchent à assurer une prorogation du prêt de six mois, tandis que le créditeur insisterait sur un taux de 9,5% équivalant à des intérêts de 1,5 million de dollars par mois.

    Fortress détient en outre une autre créance de 70 millions de dollars auprès de Jackson, qui n'est pas encore arrivée à terme, a indiqué le journal.

    Lors du procès du chanteur pour attouchements sexuels sur mineur de février à juin dernier devant un tribunal californien, des documents judiciaires avaient évalué sa part dans Sony/ATV à quelque 500 millions de dollars.

    La question des dettes de la star avait fait surface lors du procès. L'accusation avait produit des témoins affirmant que Jackson avait vécu sur un grand pied entre 1999 et 2003. Un expert comptable avait estimé que le chanteur dépensait alors "entre 20 et 30 millions de plus par an qu'il n'en gagnait".

    L'entretien de Neverland, qui s'étale sur quelque 1.000 hectares, se révèle particulièrement coûteux: la propriété comprend un mini-train à vapeur, un parc d'attractions, un village indien, un fort et de nombreux manèges d'enfants avec notamment grande roue et carrousel.

    Neverland abrite aussi un zoo dont les nombreux pensionnaires vont du lama à l'éléphant en passant par le lion. Jackson emploie d'ailleurs des dompteurs.

    Ces frais fixes sont allés de pair avec un déclin des revenus du chanteur, qui possède à son palmarès la meilleure vente d'albums de l'histoire avec "Thriller" (53 millions d'exemplaires) et a écoulé au total 170 millions de disques dans le monde entier depuis le début de sa carrière en solo, en 1979.

    Mais son dernier disque original, "Invincible", sorti en 2001, ne s'est vendu qu'à 11 millions dans le monde, un score faible en regard des 32 millions d'albums "Dangerous" depuis 1991 et des 36 millions de "HIStory" depuis 1995.

    Depuis son acquittement, Michael Jackson a quitté Neverland et les Etats-Unis pour vivre à Bahreïn. Contactée par l'AFP, une porte-parole de Fortress à New York s'est refusée à tout commentaire. De leur côté, ni les avocats, ni la porte-parole de Jackson ne répondaient au téléphone.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :