• News: Michael Jackson: délai de 24 heures pour régler les salaires de ses employés

     

    Michael Jackson s'est vu accorder un délai de grâce de 24 heures par l'inspection du travail de Californie (ouest) qui le menace de poursuites s'il ne règle pas les salaires en retard aux employés de son ranch de Neverland, a-t-on appris mardi auprès de cette administration.

    Mis en demeure le 7 mars de régler 300.000 dollars de salaires non versés à ses employés et d'acquitter une amende de 100.000 dollars, Jackson, qui réside actuellement en dehors du pays, avait une semaine pour s'exécuter, faute de quoi il se retrouverait devant les tribunaux.

    "Ses représentants nous ont contactés, ils ont dit qu'ils étaient en train de rassembler l'argent pour les salaires et l'amende. Nous leur avons donné un jour supplémentaire, jusqu'à la fermeture des bureaux demain" mercredi, a déclaré Renée Bacchini, porte-parole de la direction du Travail de Californie.

    Concernant l'autre volet de l'affaire, le paiement des charges sociales en retard, les représentants de Michael Jackson "ont dit qu'ils étaient en train de les payer, et qu'ils respectaient l'ordre" donné jeudi à Neverland de cesser de faire travailler des employés de la star, a précisé Mme Bacchini.

    Cette responsable a indiqué que l'interdiction faite à Michael Jackson de faire travailler ses employés jusqu'à la régularisation de sa situation laissait une solution à l'ex-"roi de la pop", celle de louer les services d'une société en règle.

    "Les employés de Michael Jackson ne peuvent pas travailler, mais il n'y a pas de problème s'il utilise quelqu'un d'autre qui embauche par exemple des gardes de sécurité", a souligné Mme Bacchini.

    Pour le défaut de paiement des charges sociales, Jackson a reçu une amende de 1.000 dollars par employé, soit 69.000 dollars au total.

    La porte-parole de Michael Jackson, Raymone Bain, a refusé mardi de s'exprimer sur cette affaire, indiquant qu'il n'y avait "pas de déclaration" du chanteur à ce sujet.

    Le chanteur a quitté Neverland, à environ 200 km au nord-ouest de Los Angeles, pour Bahreïn, dans le Golfe, peu après avoir été acquitté d'attouchements sexuels sur mineur en juin 2005.

    Fin décembre, le Los Angeles Times avait rapporté que Jackson, endetté à hauteur de 270 millions de dollars, négociait avec ses créanciers pour éviter d'être forcé de céder son catalogue musical et sa somptueuse propriété.

    La question des dettes de la star avait fait surface lors du procès. L'accusation avait produit des témoins affirmant que Jackson avait vécu sur un grand pied entre 1999 et 2003. Un expert-comptable avait estimé que le chanteur dépensait alors "entre 20 et 30 millions (de dollars) de plus par an qu'il n'en gagnait".

    L'entretien de Neverland, qui s'étend sur quelque 1.000 hectares, se révèle particulièrement coûteux: la propriété comprend un mini-train à vapeur, un parc d'attractions, un village indien, un fort et de nombreux manèges d'enfants, outre un zoo où vivent notamment un lama, un éléphant et un lion.

    Ces frais fixes sont allés de pair avec un déclin des revenus du chanteur, qui possède à son palmarès la meilleure vente d'albums de l'histoire avec "Thriller" (53 millions d'exemplaires) et a écoulé au total 170 millions de disques dans le monde entier depuis le début de sa carrière en solo, en 1979.

    Son dernier disque original, "Invincible", sorti en 2001, ne s'est vendu qu'à 11 millions dans le monde, un score faible en regard des 32 millions d'albums "Dangerous" depuis 1991 et des 36 millions de "HIStory" depuis 1995


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :