• Un nouveau scandale!?

    LOS ANGELES (AFP) - Le chanteur américain Michael Jackson soupçonne ses anciens avocats et conseillers d'association de malfaiteurs pour l'acculer à la ruine et a l'intention d'engager des poursuites, a annoncé lundi sa principale collaboratrice.

    "Des documents ont été envoyés à Michael Jackson et à ses représentants, qui révèlent un plan délibéré de la part de certains anciens avocats, associés et des conseillers destiné à contraindre M. Jackson à la faillite", a affirmé son manager Raymone Bain dans un communiqué.

    Selon elle, la star a "demandé à ses avocats d'enquêter et de porter plainte contre les responsables (présumés) d'association de malfaiteurs, de déloyauté et d'escroquerie. Ces démarches pourraient aussi déboucher sur des charges civiles et/ou criminelles en temps voulu".

    "M. Jackson n'est ni choqué ni surpris par ces révélations", a déclaré Mme Bain. "Etant donné la séquence des événements qui ont eu des effets sur sa vie personnelle et professionnelle ces dernières années, il soupçonnait depuis longtemps que ceux en qui il avait placé sa confiance pour le conseiller sur ses affaires personnelles et professionnelles n'aient pas toujours agi dans son intérêt".

    Interrogée par l'AFP, Mme Bain n'a pas souhaité en dire plus sur la provenance des "documents" entrés en possession de la star, mais s'est dite certaine de leur authenticité. Les plaintes seront déposées "dès que possible", a-t-elle dit.

    Le 27 juin, elle avait annoncé que Jackson se séparait de ses managers et de son équipe d'avocats et qu'elle avait elle-même été nommée gestionnaire de la carrière et des biens du chanteur.

    L'interprète de "Thriller" a quitté son ranch californien de Neverland et a vécu principalement à Bahreïn, dans le Golfe, depuis son acquittement en juin 2005 de dix chefs d'accusation dans une affaire d'attouchements sexuels sur mineur, pour lesquels il risquait près de 20 ans de prison.

    Virtuellement retiré du monde pendant un an, Michael Jackson a continué à faire la une des journaux, notamment en raison de ses difficultés financières.

    En mars, il avait échappé de peu à des sanctions du département du travail de Californie pour défaut de paiement de salaire et des charges sociales aux employés de Neverland.

    En avril, le chanteur avait également dû restructurer des dettes, de 270 millions de dollars selon le New York Times et le Los Angeles Times, en offrant à Sony une option d'achat sur une part de son prestigieux catalogue musical, qui inclut notamment des chansons des Beatles.

    Fin juin, Mme Bain avait annoncé que Jackson allait dans les prochains mois entamer une tournée, enregistrer un nouvel album et s'installer en Europe.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :