• World Music Awards 2006 : Thriller ou BAD ?

     

    L'effervescence autour des WMA 2006 étant à peine retombée, MJ data bank vous propose un compte-rendu de la venue du Roi de la Pop à Londres.

     

    13 novembre :

    Michael se rend au restaurant NOBU : au programme, petite séance de photos avec le styliste Roberto Cavalli et l'équipe de Access Hollywood (qui le suit d'ailleurs pendant son séjour en Grande Bretagne).

    Cavalli ne sera pas avare en confidences : il confie travailler sur différents costumes pour le Roi de la Pop (ces tenues seraient portées pendant sa prochaine tournée). A suivre..

     

    14 novembre :

     

     

    Michael Jackson se rend directement dans les locaux du Livre des Records (Guiness World Records) pour récupérer pas moins de 8 certificats à son nom.

     

    Grand fan du Guiness World Record, le Roi de la Pop fait également partie des recordmen les plus prestigieux au monde.

    Il détient aujourd'hui un nombre impressionnant de 8 records :

     

    • Plus jeune artiste à avoir atteint la première place du classement singles aux USA (dès 11 ans à l'époque des Jackson Five).
    • Premier artiste à être directement entré N° 1 avec un single (You Are Not Alone)
    • Album resté le plus longtemps en tête des classements aux USA (Thriller, 37 semaines consécutives)
    • Meilleures ventes de vidéo musicale (Thriller, 1 million de copies)
    • Premier artiste à avoir gagné plus de 100 millions de dollars en un an (125 millions en 1989 selon la revue Forbes)
    • Artiste le mieux au payé de toute l'histoire
    • Artiste le plus célèbre au monde
    • Meilleures vente d'albums (Thriller, 104 millions [ah bon ??])

     

    Vous pouvez télécharger ici le communiqué officiel du Guiness World Records publié à l'occasion de la visite de Michael.

     

    Craig Glenday, éditeur du Livre Des Records a déclaré : "Nous nous attendons toujours à l'imprévu au Guiness World Records. (...) Michael est l'une des plus grandes superstars de tous les temps et nous sommes plus qu'heureux de voir qu'il détient autant de records. Sa venue ici, compte tenu de son emploi du temps chargé, est un véritable honneur pour nous".

     

     

    15 novembre : WMA 2006

     

    Après un tapis Rouge aussi long qu'inintéressant, le Roi de la Pop a fini par surgir de sa longue voiture à 19h55. Vêtu d'un magnifique costume noir parsemé de paillettes, (voir les photos réalisées par MJ data bank depuis le tapis rouge) et escorté par sa manager générale Raymone Bain, le Roi de la Pop a salué ses fans et s'est spontanément adressé aux journalistes de MTV.

    Côté coulisses, on apprend que Michael a failli partir dès son arrivée en se rendant compte du manque d'organisation de la cérémonie. Convaicnu par son entourage, il a fini par accepter de rester.

    La veille, l'émission Access Hollywood avait révélé qu'il allait interpréter We Are The World à la fin du show.

    Michael a vite fait savoir que les articles affirmant qu'il allait chanter Thriller découlaient d'un malentendu... Ok sur le principe, mais si un tel "malentendu" n'a cessé d'être repris par les médias depuis plusieurs semaines, pourquoi ne pas avoir demandé à R. Bain de publier un communiqué-démenti dont elle seule a le secret ?...

     

    Bref... A 22h30, Chris Brown arrive sur scène et interprète THRILLER comme il peut. Après quelques minutes d'attente, Beyoncé arrive sur scène pour remettre le Diamond Award à Michael Jackson. Ce prix est réservé aux artistes ayant vendu plus de 100 millions d'albums au cours de la carrière... Michael a largement dépassé cette barre symbolique.

    Alors que la foule hurle son nom depuis le début de la soirée), le Roi de la Pop rejoint Beyoncé pour récupérer son trophée et prononcer un discours assez émouvant où il revient sur la genèse de Thriller :

    "Au départ de l'aventure Thriller, j'étais accompagné de Bruce Swedien et de Quincy Jones. Mon rêve était de faire de ce disque l'album le plus vendu au monde... J'y ai cru et mes prières ont été exaucées. (...) Merci à mes enfants, Paris, Prince & Blanket. Merci à mes parents, mes frères soeurs. je tiens à remercier toutes les personnes qui m'ont aimé et soutenu au cours de toutes ces années passées dans le monde du spectacle. (...) Je vous remercie toutes et tous du plus profond de mon coeur".

     

     

    Michael s'éclipse et laisse la place à Rihanna venue chanter son dernier tube, Unfaithful, sous les huées des fans qui, évidemment, veulent bien autre chose (Mais bon, Rihanna.... Et sa robe... Quand même ! NDLR).

     

    La belle ayant réussi tant bien que mal à affronter un public assez glacial (un comble à bien y penser), Lindsay Lohan (la présentatrice de la soirée) annonce un groupe d'enfants qui avance au rythme de We Are The World. Inscrite sur le conducteur de la cérémonie, cette prestation est censée être assurée par Michael Jackson.... Qui ne se décide à venir que pour chanter quelques lignes de la chanson... Mauvais timing et manque de coordination cumulés, il se lance dans un falsetto en fin de refrain alors que la musique s'arrête et que son micro est coupé depuis la régie son. Dommage : sa voix en Live (et vous savez bien à quel point ce détail est assez rare pour qu'on le souligne) était très bonne, loin d'être éraillée comme au HIStory Tour ou autre concerts donnés au Madison Square Garden en 2001...

     

    We Are The World sur deux phrases, c'est bien trop court et pas assez... Même si les premiers rangs ont eu droit à un joli jeté de veste de la part du Roi de la Pop, nombreux sont les fans à être restés sur leur faim... Ils ont fait les frais dune mauvaise organisation et d'une volonté très aléatoire de leur héros de faire son métier pendant cette cérémonie (s'il ne souhaitait réellement pas chanter, un simple communiqué et une résistance plus forte face aux organisateurs auraient fait la différence).

     

     

    Bilan des courses : un tapis rouge sublime, une performance à oublier (du style : je veux pas le faire, mais vu que c'était "prévu", alors je le fais à moitié....) et une cérémonie au déroulement chaotique.

     

    Petit bonus de fin de soirée : La Velle Smith aperçu en train de traverser à vive allure la Press Room (qui ressemblait d'ailleurs à une vraie porcherie le show à peine fini).

     

    Michael n'a pas tardé à rejoindre son hotel. Le reste de la soirée fut calme, l'after party produite par MJJ Forum et MJ News Online étant annulée à la dernière minute pour d'obscures raisons d'organisation (comprenez l'attitude de certains fans, NDLR) et de sécurité.

     

    Chers visiteurs, restez en ligne : MJ data bank vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour un reportage spécial 100 % WMA 2006.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Source : MJ data bank


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :